La rencontre des Promos | École de vie Don Bosco

La rencontre des Promos

Nos aventuriers ont rencontré d’anciens aventuriers de l’école de vie lors du Week-end du 29/30 septembre.Comme vous avez pu le lire dans un article récent, nous avons pu marcher ensemble entre la tombe et le lieu de l’assassinat du père Jacques Hamel. Guy Coponet présent et lui-même blessé nous as raconté que le Père Hamel dans un dernier souffle a dit :  « Satan, va-t-en! Va-t-en, Satan ! ». C’est en lien avec ces derniers mots que Lucie de la promo 15, nous as fait un topo sur la représentation du mal dans l’art. Le mal est abstrait et peu décrit dans la Bible à part dans la Genèse et dans l’apocalypse où il est décrit comme un serpent, un dragon ou comme un léviathan. Petit à petit, l’image du tentateur évolue. Au XVème siècle, on ne représente plus le diable mais plutôt les conséquences de ces actes comme le contournement de la nature ou encore le désordre. Au XVII ème siècle, c’est plutôt une mise en garde de ce qui peut entraîner aux vices qui est représentée.

IMG_5683

Suite à ce weekend au cours duquel nous avons compris que nous devions traquer le malin, le Père Jean-Marie Petitclerc nous a expliqué les vertus en profondeur pour que cela puisse nous servir dans notre vie quotidienne. Savoir les défauts des excès de certaines vertus mais aussi ce qu’elles apportent est bien utile. Par exemple, la prudence quand elle est dans l’excès cela donne une éducation sans risque et donc, elle peut rendre des jeunes irresponsables. Par contre, à bonne dose, elle permet de mesurer les risques. Il nous a aussi fait découvrir les vertus  Salésiennes que Don Bosco a développées pour  les jeunes qu’il accueillait. Il s’agit de l’humilité, de la douceur et de la patience. Trois vertus indispensables lorsqu’on est au contact de jeunes. L’humilité permet de se faire petit pour atteindre le petit. La douceur évite la violence et de « casser » les jeunes. La patience  nous donne la possibilité d’être attentif à son prochain et de lui donner des conseils. Et un petit plus indispensable : l’HUMOUR !
Finalement, les vertus sont un bon moyen pour tenir à l’écart celui qui veut nous tenter.

Sur cette lancé, nous avons eu cours de philosophie avec Jacques Ducamp ; grande première de l’année. Le sujet principal était le sens de l’existence . Un thème important pour aborder cette nouvelle année. Trois idées se confrontent sur le sens de notre vie : absurde ? ludique ?  donnée ? De ces idées découlent forcément des manières de vivre et d’accueillir la vie. Nous avons noté l’importance de l’émerveillement et de la redécouverte des joies simples.

IMG_5695

N’oublions pas que nous sommes nés d’une histoire d’ amour, d’un don gratuit ; et c’est cet Amour qui donne un sens à la vie.

Nous vous laissons sur cette réflexion philosophique à méditer jusqu’au prochain épisode….