Bref, Aujourd'hui on est dimanche mais pas n'importe quel dimanche !

« Bref, c’est la fin de l’année ! »

Dimanche 17 Juin 2018, c’était la fin de l’année pour la Promo 18…
Bref, c’était un dimanche pas comme les autres !

 

 

« Bref, Aujourd’hui on est dimanche mais pas n’importe quel dimanche !

Mon réveil a sonné, mais bien plus tôt que les autres dimanches  : 7h45. Il fallait ouvrir les yeux, me coiffer, me doucher, m’habiller. Finalement, j’ai appuyé sur répéter l’horloge.
Driiing, il est 8h15… Bref, je n’avais plus qu’un quart d’heure pour faire tout ça.

8h30, je croise la directrice, elle me dit : « vous avez éteint la musique à quelle heure hier soir » ? Je pense : « ah oui ! c’est vrai, c’était la dernière soirée avec la promo 18 et les anciens… on a bien bien dansé ! » je lui réponds : « ooooh, ça va, on a été raisonnable ! » Bref, je réalise que c’est le dernier jour de la promo 18…

Pourtant quand je me suis endormie j’avais l’impression qu’on était en septembre et ce matin on était en juin …
Bref le temps passe trop vite.

Je vois Louis-Marie, qui comme d’habitude va fumer sa cigarette et là je me dis : « Rahlala ce sagouin!! Il a gagné au Lazer Game Vendredi ! Il va quand même me manquer ce petit ». Il me dit « Alexichou ! Ça y est c’est le grand jour ! On part avant le dej avec mon papou ! ». J’lai regardé, il m’a regardé, j’lai regardé, …  On a explosé de rire.

Je me retrouve devant le programme de la journée : 9h30 petite reflexion sur l’humour, suivie des épreuves concoctées par les anciens.
J’ai mon téléphone qui sonne. Et là c’est la panique : Il fallait que je coure ouvrir le portail pour accueillir une ancienne de ma promo, que je recoure pour finir d’imprimer les photos dont j’avais besoin pour les épreuves, que je « re recoure» pour chercher tous les anciens pour qu’ils signent le diplôme que j’avais fait car je voulais être à l’heure pour écouter les conseils sur l’humour. (Eh oui, j’en ai grandement besoin ! )
Bref, je suis arrivée en retard … et là, j’ai compris pourquoi Véro me dit d’anticiper !  

11h, Ouf, toutes les épreuves étaient finies et on était en train de remettre les « diplômes ». M20180621_143505arguerite-Marie me prend dans ses bras, me dit merci, je me dis « non mais ce n’est vraiment rien » et elle me rajoute « heu, par contre t’as vu ce que t’as écrit ? » Je n’ai même pas le temps de regarder mon papier que j’entends la petite voix de Victoire « Eh Alexane, t’as vu qu’il y a des fautes d’orthographes ! » Et là tout se confond dans ma tête, les rires, les mots, les lettres, les voix, les odeurs, les sentiments. Et je pense « mais c pour vous lesser une pitite signatur 2 moi ». Bref, je suis devenue toute rouge !  

11h15 C’était la dernière messe de l’année. Celle où tu offres tout ce que tu as vécu et où tu confies ton avenir. Tu demandes pardon pour les moments de paresse, pour les IMPATIENCES que t’as eues avec certains plus que d’autres, pour les critiques ou les mauvaises blagues que t’as dites croyant faire ton intéressante, … Bref, tu chantes à tue-tête le « Kyrie Eleison ».

Puis, juste (comme par hasard), l’évangile et l’homélie font insistance sur la persévérance de notre foi, de notre sainteté. Et là tu te demandes, « C’est pas possible, il lit en moi là ? Comment cela se fait-il qu’il réponde aux questions que j’étais en train de me poser ! » Bref, je remercie la providence !

Vient le moment de la communion, où tout le monde passe les uns après les autres devant toi (car toi t’as eu la bonne idée de te mettre dans les premiers rangs), et la seule chose que tu peux faire, c’est prier pour celui qui est en train de communier : «  Je te prie pour Hélène et son avenir, je te prie pour Blanche qu’elle continue d’être témoin de joie, je te prie pour Timothée et sa préparation au mariage, je te prie pour Victoire qu’elle garde et fortifie son esprit de piété, etc etc. » Bref, je suis allée communier la dernière !

A la sortie de la messe, on était tous joyeux, jusqu’au moment où Louis nous rappela qu’il devait partir !
1h après, Il était encore dans la cours en train de papoter, Halalala, Louis, je croyais que t’étais pressé de partir ! Il attendait le câlin de sa chère directrice Véronique, malheureusement ce ne sera qu’à une embrassade bienveillante qu’il aura droit.
Bref, il est 13h, et on a faim.
On se met à table, On rigole, on se fait passer les plats, on boit, et on profite.  Ca y est, c’est le départ, c’est le moment des adieux de la Promo 18. Hermine, Blanche, Hélène, Victoire, Gregoire, Marguerite Marie, tous se prennent dans les bras ! Et moi, je m’envole dans mes souvenirs : les voyages, les jours de congés passés avec eux, les trajets en estafette, le sport, les repas, les soirées jeux de société, les bilans pour avancer, les cours de « 1ers secours », nos maladies partagées, les prières, et surtout TOUTES nos « perles » !
Bref, c’était la fin de l’année, et ils ont tous pleuré ! 😛 »

IMG_0313

Alexane