Blog | École de vie Don Bosco

En route vers la capitale des Gaules !

Lettre à Juliette.

Cap au Nord pour la nouvelle année liturgique !

Carnet de bord de l’équipage du Murisaltien – en provenance de Meursault, petit village viticole assailli par des centaines de vendangeurs chaque année-, en escale sur l’Ile de Trie-Château.

Vendredi 1er décembre 2017 :

Cela fait dancrees semaines que nous n’avons pas vu nos anciens compagnons d’infortune. Notre équipage a grand besoin de repos. Nous avons unanimement décidé de répondre positivement à l’invitation de l’équipage du Don Bosco et de les retrouver dans leur havre de paix pour fêter ensemble le passage à la nouvelle année liturgique.

En fin d’après-midi, nous quittons la Côte-d’Or et prenons la mer, direction l’Ile de France, première étape de notre trajet. Après avoir évité de près plusieurs écueils lors du contournement de l’Ile de la Cité, nous arrivons finalement à bon port, et jetons l’ancre, épuisés, en fin de soirée. Nous prenons tout juste le temps des retrouvailles, nous n’avons qu’une idée en tête, rejoindre enfin un lit sur la terre ferme et prendre du repos.

Samedi 2 décembre 2017 :

Cette fois ce sont de vraies retrouvailles, tout le monde est là, le nouvel équipage du Don Bosco, les anciens marins rencontrés lors d’aventures passées, et d’autres marins de passage, que nous ne connaissons pas encore, mais que nous rencontrons avec plaisir.

La matinée s’écoule tranquillement, jeux de cartes, parties de babyfoot, sport, piano, chacun vaque à ses occupations, seul ou en équipe. Les langues se délient, on rattrape le temps perdu.

Premier temps spirituel du weekend -et dernier de l’année- nous nous réunissons à la chapelle pour célébrer tous ensemble la dernière messe de l’année et pour rendre grâce à Dieu de toutes les joies de l’année écoulée.
Si la perspective d’une montée des eaux globale est plutôt réjouissante pour un équipage comme le nôtre, il faut bien reconnaître que la planète va mal et qu’il est temps que chacun prenne conscience de l’ampleur du problème écologique, et surtout de ses responsabilités. Samedi après-midi, Laura Morosini nous présente son cheminement, sa prise de conscience du problème, et surtout l’encyclique Laudato Si, message du Pape à toutes les personnes de bonne volonté. C’est décidé, à partir de maintenant notre équipage va tout faire pour que notre fier navire mérite le label « Bateau Vert ».

1
Après le diner, c’est la soirée du réveillon. C’est la coutume locale : ici, on fête la nouvelle année liturgique. La cambuse est grande ouverte, on rit, on chante, on danse, on festoie comme seuls les vrais matelots savent le faire.
A minuit, c’est le moment de prendre un temps de pause et de louer le Seigneur. Plus tôt ce matin nous l’avons remercié pour les grâces de l’année écoulée, il est temps de le louer pour l’année qui s’offre à nous. Après la première messe de l’année, nous retournons à la salle de réception. Notre matelot troubadour sort son accordéon et commence à jouer quelques airs français. Les voix s’élèvent, la soirée reprend. Elle s’achèvera quelques heures plus tard, toujours en chanson dans un registre plus calme et polyphonique.

Dimanche 3 décembre 2017 :
La nuit fut courte, mais personne n’a voulu arrêter cette soirée ô combien joyeuse ! Les matelots les plus matinaux se retrouvent au petit déjeuner, et nous retrouvons les autres pour les Laudes. Le Père salésien nous donne un cours sur la vocation. Comment prendre la bonne décision ? Comment choisir quand deux solutions sont bonnes ?

IMG_8131

Pour clôturer le weekend, l’équipage du Don Bosco nous présente sa nouvelle pièce de théâtre, un spectacle plein d’espoir, qui nous rappelle que même dans les pires moments, les gestes les plus simples peuvent nous redonner courage.
Il est temps de rentrer chez nous, merci à tous pour ce week-end. Cap au sud !

Merci Paul et son équipage Murisaltien

Premières JPJ : Cap ou pas Cap ?!

Après deux mois de préparations intensives, une pièce de théâtre montée (merci Michel Vienot), des topos travaillés et retravaillés, on est – presque – prêt !
Thème des JPJ : Cap ou pas Cap ?!

Comment [survivre] suivre un cours de philosophie ?

Toutes les deux semaines environ, l’illustre Monsieur Ducamp vient à Trie-Château, afin d’essayer de nous inculquer quelques notions de philosophie. Autant vous le dire, ce n’est pas gagné !

Sur les traces de Saint Martin

Vous connaissez Saint Martin de Tours, le fameux légionnaire romain qui a donné la moitié de son manteau à un pauvre, n’est-ce pas ? Avouez que son histoire devient presque lassante, tant on l’a entendue ! Alors qu’en fait… ! Bon allez, suivez-moi ! En route pour quatre jours à Tours pour la fête de Saint Martin ! Je vais vous en dire plus.